Tag Archives: réchauffement climatique

Burlington (USA) ville à 100 % énergie renouvelable, un modèle pour la région ?

Située dans l’état du Vermont, Burlington est la première ville des Etats-Unis à fonctionner entièrement avec des énergies renouvelables. Les Etats Unis parmi les plus gros consommateurs d’énergie pourraient-ils devenir ponctuellement vertueux ?

Contrairement à l’image répandue des Etats-Unis, on constate que des initiatives très intéressantes en matière d’écologie se font jour. C’est ainsi le cas de Burlington, la plus grande ville de son Etat (env. 40 000 habitants) qui fonctionne depuis 2015 par une alimentation énergétique 100% verte.

« Le changement climatique est le plus grand problème que nous devons affronter, peut-être même le plus gros problème jamais connu*. »

Ce fonctionnement est le fruit de nombreuses années de travail, il vient d’être atteint très récemment en démultipliant les sources d’énergies alternatives et en réduisant la consommation. Actuellement 50% de son énergie est assurée par des générateurs hydrauliques. Vient ensuite une station utilisant la biomasse pour produire 30% de la demande avec la possibilité de s’adapter à d’autres sources en cas de pénurie. La centrale s’alimente principalement en « déchets bois » de la région. Enfin, les éoliennes et les panneaux solaires complètent les 20% restants d’électricité nécessaire aux besoins de la population. Seule la centrale à biomasse peut émettre par intermittence du CO2 dans l’atmosphère. Mais celle-ci est équipée de filtres haute technologie qui permettent à la station de n’émettre pratiquement aucune particule polluante, si on en croit les affirmations des responsables.

Parallèlement, la ville applique une politique de réduction drastique de la consommation d’énergie par tous les moyens existants.  La ville consommerait moins d’électricité en 2015 qu’en 1989 !

Ce programme a débuté dès les premières alarmes climatiques. Déjà en 1990, la population a approuver l’investissement de 11.3 millions de dollars dans un programme d’énergie durable jusqu’en 2002. Chaque habitant participe à l’évolution avec une légère taxe locale (Energy Efficiency Charge). Bilan : des factures d’électricité moins importantes, un air parfaitement clair, des rivières sauvegardées et une belle image pour la ville.

En plus d’être bon pour l’environnement de la région, c’est également bon pour les recettes de la ville. En effet, le coût de l’énergie devrait être en nette augmentation dans les années à venir. Les responsables estiment économiser 20 millions de dollars d’ici les prochaines années en produisant leur énergie localement. Leur logique politique de long terme semble se préoccuper de la situation laissée aux prochaines générations.

Un  modèle pour la Région Auvergne Rhône Alpes Savoie ?

Ce modèle est-il transposable à notre région ?  pourquoi pas ? au moins faut-il engager davantage notre région dans un modèle vertueux en matière de réchauffement climatique. La conférence sur le climat qui aura lieu à Paris en fin d’année devrait permettre de mettre au centre des débats ce sujet capital. Un grand plan d’investissement dédié à la mutation du modèle actuel permettrait d’engager notre grande Région Auvergne Rhône Alpes Savoie dans l’avenir. L’utilisation de la biomasse, l’équipement de panneaux solaires, la construction de champs d’éoliennes,  l’isolation des bâtiments publics, un plan de diminution de la consommation des énergies sont à mettre en œuvre grâce à la politique publique.

Un modèle à suivre donc…..et vite !

* Taylor Ricketts, professeur en sciences de l’environnement de l’Université du Vermont, dans un journal local.