Tag Archives: elections européenne

Parlement européen, entre conservatisme et nationalisme.

Résultats attendus, pourquoi s’en étonner ? Le Front national fait un exploit, c’est navrant. Mais plutôt que de condamner ses électeurs de plus en plus fidèles, peut-être faut-il se poser les bonnes questions. Comment une partie importante des Français se détourne de la construction européenne et préfère un mouvement politique qui préfère des solutions nationales ?

La construction européenne est devenue une structure de plus en plus technique, elle est l’affaire de spécialistes, et apparaît de plus en plus éloignée des préoccupations quotidiennes ; le FN avec ses solutions simples et simplistes, raconte un roman français pourtant achevé il y a bien longtemps mais qui fait écho chez bon nombre d’électeurs.

Les partis français dits « de Gouvernement » ont trop souvent accablés la Commission européenne des maux que rencontre la France ; l’UMP a-t-elle tenue compte de ses échecs à l’élection présidentielle ? Pas vraiment, et ses dirigeants se gargarisaient il y a encore quelques jours de leurs résultats en trompe l’œil aux élections municipales. Le PS dont la politique gouvernementale est rejetée par une immense majorité de français, les politiques en zigzag menées depuis deux ans ; un coup on tape sur les entreprises, le lendemain on les flatte et on matraque les ménages ; une politique de louvoiement incompréhensible. Europe Ecologie Les Verts a probablement brouillé son image en tergiversant sur sa participation ou non au Gouvernement et est passée d’un parti positivement européen et novateur à un mouvement d’élus à la recherche d’une martingale électorale. Enfin le Front de Gauche est probablement à la recherche d’un socle électoral moins volatile partagé entre le discours sincèrement de gauche de son leader et le chant populiste du FN.

L’Europe ; grand espace de valeurs communes, qui se protège des agressions économiques extérieures, qui s’engage à long terme dans une transition énergétique, qui construit des projets industriels communs, qui utilise les ressources financières au service des entreprises et de l’emploi en Europe, qui bannit le dumping fiscal et le secret bancaire, qui fait valoir un droit social européen est plus que jamais nécessaire. Malheureusement le rejet de la politique libérale menée en Europe a toutes ses chances de continuer puisque les européens ont voté en majorité pour eux. Si ce n’est Jean Claude Juncker qui prend la tête de la Commission tant son image liée à la politique du secret bancaire Luxembourgeois est rejetée, un autre prendra sa place, et le risque d’une continuité de la politique actuelle en Europe est fort.

Pédagogie et actions ne devraient-elles pas être les mots d’ordre des partis modérés ? Expliquer clairement les enjeux, ne pas confisquer le débat, pas de condescendance envers les préoccupations quotidiennes des français….relancer une politique européenne forte, avec des projets fédérateurs et ambitieux, capables de redonner du sens à ce beau projet. A n’en pas douter si le débat Européen a été tronqué avant les élections, il est fort possible que le score du front national le remette maintenant à sa juste place ; la première.