L’homme orange a vu rouge !

What's up with the orange makeup and pink eyes?

Source ; site abc

Disons le carrément, à la vue des gamins gisants après une mort dans d’horribles souffrances, bien que non violent j’aurais aimé voir le dictateur Bachar gazé lui aussi comme un moustique.

Le prix Nobel de la paix et ex Président des Etats-Unis Obama avait déjà en son temps laissé faire le fou furieux Syrien massacrer son peuple malgré ses menaces d’intervention. Pendant que les Nations-Unies s’enferment dans des discussions interminables, Bachar El Assad s’est adjoint le soutien du « démocrate Président Poutine » tétanisant ainsi toutes velléités belligérantes des Européens en Syrie.

Et patatras voilà que subitement et sans prévenir ses alliés, Donald Trump nous démontre que sous sa logorrhée se cachait réellement une capacité à décider que nous n’attendions probablement pas. Pan sur Poutine qui voit son autorité installée par notre lâcheté s’ébranler violemment, Pan sur le régime Syrien à qui il démontre que les Etats-Unis peuvent intervenir où et comme ils l’entendent, et Pan au monde entier ; il faudra compter avec lui.

Nombre de chefs d’Etats démocratiques rêvaient secrètement comme Trump de calmer par la force Bachar le dictateur. Sauf que…où s’arrêtera-t-il maintenant ? Quelle stratégie joue-t-il dorénavant ? Seul ou avec les alliés américains ?

Le commandement militaire américain vient d’ordonner le déplacement de navires en direction de la Corée du nord pour calmer les ambitions nucléairomilitaires de son Chef d’Etat dictateur. Ce dernier venant de constater que les bombardements de la base militaire syrienne n’étaient pas que des menaces, si sa réaction risque d’être elle aussi totalement inattendue, pas de doute l’homme orange voit rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *