Paris, le 10 decembre 2016. Emmanuel Macron, pendant son discours. Parc des expositions, meeting de lancement de campagne d'Emmanuel Macron, fondateur du mouvement En Marche ! et candidat a l'election presidentielle de 2017.
 *** Local Caption *** 
Macron politique presidentielle 2017 candidat meeting campagne En Marche

La démocratie du plus rien à foutre ?

Poussée par la force prescriptives des sondages un partie des électeurs-trices a fait le choix de voter pour Emmanuel Macron. Un bulletin de vote light et supposé sans conséquences pour dégommer François Fillon et éviter le face à face mortifère que pouvait représenter un deuxième tour Le Pen Vs Fillon. Pour le coup l’opération est réussie. Ouf l’indélicat de la Sarthe vient de retrouver ses chers pulls en cachemire. Le souci c’est que maintenant que le fameux vote utile à permis l’éviction de Fillon, il faudrait encore l’utiliser pour dégager Le Pen. Ça commence à faire beaucoup, non ?

La gauche, la vraie dont je parle, pas celle de Valls et de ses amis qui nous a foutu dans cette merde s’est pris les pieds dans le tapis. Jean Luc Mélenchon qui a réussi au son du canon à mobilisé une sacrée bande d’insoumis-ses s’en est pour partie retrouver prisonnier. A tisonner on finit par être soutenu par les plus radicaux, ces derniers ont fini d’effrayer bien des électeurs modérés. Ses sorties sur l’Europe ont fait fuir nombre d’écologistes prêts à voter pour lui. Il s’en suffisait de peu, chapeau quand même à cet artiste de la politique qui a souvent porté le débat assez haut.

Le pauvre Benoît, homme sympathique mais sans doute dépassé par sa propre audace des primaires n’a jamais réussi à habiter la fonction présidentielle. Le souffle court, poignardé pas ses amis-es a fini par chuter, le vote utile à gauche profitant à fonds dans les derniers jours à Mélenchon. Sans doute aurait-il dû depuis longtemps se détacher du vieux Parti socialiste et crée lui aussi son propre parti. Manque d’audace, souci de préserver le parti de Jaurès ? S’il est sincère, ce que je crois, un avenir possible avec le mouvement écologiste serait à envisager. Mais c’est vrai que nous les écolos on n’est pas non plus des cadeaux politiques, convenons-en. A suivre donc.

Donc nous voilà face au choix du deuxième tour. Voter Le Pen ? Evidemment non. Voter Macron ? Evidemment….Euh… Pas si simple visiblement pour beaucoup. J’ai déjà lu mille fois depuis ce matin « qu’il fallait empêcher le fascisme d’accéder au pouvoir », et bla-bla-bla, les propos pontifiants qu’on entend depuis des années et qui ne veulent plus rien dire pour bon nombre d’électeurs-trices. Le politiquement correct même lorsqu’il énonce des vérités, ça peut aussi faire gerber à force. Ben oui voter Macron c’est poursuivre le programme nucléaire, c’est détricoter le droit du travail, c’est valider l’influence des lobbies, ça donne pas envie.

NON je n’ai pas envie de voir Le Pen faire un score,  NON je n’ai pas envie de voir Macron à nouveau les bras en croix se prendre pour le Christ de la politique française,  flanqué de ses apôtres de l’opportunisme. Le vote Blanc ? C’est ne plus se sentir concerné et laissé les autres choisir. Sans doute confortable pour critiquer par la suite les premières mesures du futur gouvernement, question conscience c’est un peu moyen. Tiens si j’allais à la pêche ? Curiosité du calendrier le 7 mai c’est mon anniversaire…Je pourrais oublier d’aller voter, hein ? Ça tourne dans ma tête, si j’avais pu être Belge j’aurais regardé cette élection plus sereinement. Mon vote du 7 mai je crois bien que je l’ai en tête, Macron gagnera sans doute, pas certain que la démocratie s’en porte mieux.

4 thoughts on “La démocratie du plus rien à foutre ?

  1. non mais ok, vous n’aviez pas envie de voter Macron, mais franchement ? vous pensez vraiment que c’est une bonne idée de laisser planer l’idée que Macron et Le Pen c’est bonnet blanc et blanc bonnet ? il faut quand même faire gaffe…j’imagine que des gens vous lisent; bon, là c’est trop tard, ouf, elle n’est pas passée, mais j’étais venu lire des propos sur l’écologie, j’avais reçu un tract sur le marché de la x-rousse…Et ce que je lis, c’est tout sauf de l’écologie. Et ça ne vole pas haut. vous savez bien que ça n’est pas la solution de se rouler dans les pensées négatives et les « si seulement » etc. Non, svp, réagissez en nous parlant de la planète, élevez le débat, élevez-nous ! Là, vous faites la même politique que celle que vous vomissez…Bon, je vais donc allez chercher ailleurs quelqu’un qui me propose des solutions pour préserver ce qui peut l’être de la faune, la flore, l’air, etc. Ca, c’es un programme autrement plus porteur de sens. Vous ne pourrez pas prendre une place sur l’échiquier politique et donc être en capacité de changer le monde en restant en bas, au milieu des autres, ceux qui briguent le pouvoir sans avoir toujours une idée d’où ils nous emmènent. Amicalement.

    1. Bonjour Jean Christophe,
      Merci pour le temps que vous avez pris pour poster votre message. Ce blog relève de mes choix personnels, il n’engage en rien EELV, je tiens à le préciser. Il est mon « petit espace » personnel. Cependant sur le fond, je fais clairement comprendre à la fin de mon billet que je voterais pour Macron, ce que j’ai fais soyez en certain. Je dénonce simplement un système politique où la démocratie est de moins en moins présente. Quand on rapporte le pourcentage des résultats non pas au nombre de votants mais au nombre d’inscrits, on ne peut que se soucier d’une très faible participation électorale. La représentativité des élus n’en est que plus menacée.
      Pour ce qui est du tract que vous avez eu sur le marché de la Croix Rousse, j’ai souhaité parler sur un petit format et avec nos faibles moyens d’une écologie concrète. On nous reproche souvent une écologie de « bobos » éloignée de la réalité quotidienne des citoyens. Ce tract qui parle d’emplois, de démocratie, de pouvoir d’achat, de santé avait pour but de faire comprendre que l’écologie n’est pas que l’accord de Paris sur le climat, mais une déclinaison local d’un projet global. Il ne vous a pas plu, j’en prends note. Vos critiques permettent d’avancer et d’essayer de convaincre. Amicalement. Rémi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *