L’EPR de Flamanville, échec du modèle nucléaire

Afficher l'image d'origine

Le chantier du réacteur nucléaire EPR actuellement en construction à Flamanville dans la Manche connaît une série de scandales liés à sa conception et à des malfaçons. L’acronyme EPR signifie European Pressurized Réactor. Ce type de réacteur nucléaire conçu par Areva relève de la catégorie des réacteurs à eau pressurisée. Il est destiné à des pays disposant de réseaux électriques capables de distribuer une puissance électrique de l’ordre de 1 600 MW. Il est conçu pour utiliser de l’uranium enrichi à 5 % et éventuellement du combustible nucléaire MOX, jusqu’à 100 %.

Fiasco économique ; le coût de construction de l’EPR de Flamanville est passé de 3.3 milliards à plus de 10 milliards et enregistre un retard dans sa livraison de six années. Ce type de réacteur sensé devenir la nouvelle génération d’EDF et d’Areva aura bien des difficultés à recouvrer les investissements payés par les contribuables français.

Pour une information complète : http://sortirdunucleaire.org/fiasco-EPR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *