Monthly Archives: septembre 2016

Merkel un rempart contre les barbaries.

Afficher l'image d'origine

source : Le Monde

Triste dimanche électoral pour Angéla Merkel qui vient de subir de la part des électeurs de sa région un camouflet démocratique. Ces derniers se sont exprimés fortement pour le parti d’extrême droite de l’AfD. Triste et totalement injuste. Une partie des électeurs Allemands troublée par l’arrivée des migrants n’a pas compris les positions de la Chancelière et lui fait payer le prix de ses choix humanistes, mais pas que. Debout et droite dans ses valeurs humanistes, Mme Merkel a affirmé son opposition à mener une politique de rejet. Plus encore elle considère justement que ce n’est pas en tenant le discours des partis xénophobes qu’on contient leur monté. Une position que le parti Les Républicains en France devrait entendre.

Nous sommes 500 millions d’Européens. Accueillir un million de réfugiés menacerait donc nos équilibres démocratiques, sociaux, économiques ? Comment nous offusquer des attentats commis par Daesh et rejeter ceux qui fuient au péril de leur vie une politique de mort en Syrie ? Comment rejeter cette montée de l’islamisme radical en France au nom de l’esprit des Lumières et en même temps craindre d’ouvrir nos démocraties à ceux qui rejettent ce même obscurantisme ?

Les électeurs Allemands comme hélas probablement les électeurs Français dans quelques mois apeurés par une situation d’immigration semblent vouloir confier leur destin à l’extrême droite. Pourtant ces réfugiés à bien les regarder nous ressemblent. Souvent de classe moyenne, éduqués, aspirants à une démocratie à l’occidentale, ils sont nos meilleurs alliés au sein de l’Europe contre ceux qui sont tentés par la radicalisation islamique. Mme Merkel dans une vision humaniste mais aussi démocratique et de paix a compris avant bien d’autres que l’accueil de ces réfugiés était un geste fort qui ferait écho chez nos partenaires des pays arabes, ce geste est un signe vers l’intégration des musulmans dans nos vieilles démocraties marquées à la fois le message chrétien de l’autre et l’esprit des Lumières. Intégration que rejettent à la fois les islamistes radicaux et l’extrême droite.

Si on croit que c’est Mme Merkel qui dimanche a pris une leçon, on se trompe. Elle a été injustement sanctionnée pour une politique qui pourtant représente le meilleur rempart contre les barbaries.