Monthly Archives: février 2015

Latifa IBN ZIATEN à Gerland.

Quelques semaines après les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché Cacher, l’émotion ressentie vient d’être ravivée par cette nouvelle agression à Copenhague lors d’une rencontre sur la liberté d’expression et qui a fait un mort.

Cette montée du radicalisme, du terrorisme interroge forcément nos démocraties. Des questions se posent sur le rôle de chacun dans cette dérive qui fait que des Français peuvent se perdre dans le terrorisme. On pense au rôle des parents, de l’école… On interroge notre modèle dit « Républicain »… On s’interroge sur les valeurs qui construisent notre société.

EELV Lyon a accueilli dernièrement Mohamed BENCHELLALI, ancien détenu à Guantanamo pour avoir rejoint dans les années 2000 Al-Qaeda en Afghanistan. Cet homme qui a grandi à Vénissieux a parlé de son parcours et comment le jeune Français qu’il était dans ces années a pu partir pour le Jihad.

Latifa IBN ZIATEN*, maman de ce jeune militaire tué à Montauban par Mohamed Merah sera à Lyon prochainement. Pour parler de cette femme les superlatifs ne manquent pas : courage, dignité, sensibilité, intelligence du cœur…cette Dame a fait de son chagrin une force au service de la jeunesse. De villes en villes, d’écoles en lycées elle transmet un message de paix et de lutte contre le fanatisme.

La mairie du 7ème arrondissement et le centre social de Gerland organisent une rencontre avec Latifa IBN ZIATEN le :

Mercredi 4 mars à 18h00

Au centre social de Gerland,

1 rue Jacques Monod 69007 LYON.

 Soyons nombreux à venir l’écouter.

 * http://association-imad.fr/

Rassemblement pacifiste anti Identitaire.

Villeurbanne ;

Face à la réunion de Génération Identitaire : 

une action symbolique pour la tolérance 

et le vivre-ensemble

Samedi 21 février, le groupe d’extrême droite « Génération Identitaire » tiendra une réunion à l’espace Tête d’Or à Villeurbanne. On peut lire sur l’affiche de l’évènement « Ici c’est la France, pas l’Algérie #anti-racailles ».

De nombreuses voix républicaines, associatives ou politiques se sont élevées pour dénoncer cette réunion ouvertement raciste et provocatrice. Certaines ont demandé son interdiction, à commencer par le groupe des élus villeurbannais « EELV / Front de Gauche », par la voix de sa présidente Zémorda Khelifi qui a depuis été la cible de menaces de mort et insultes à caractère raciste.

Face à toute cela, le Préfet fait la sourde oreille.

Nous demandons une nouvelle fois officiellement l’interdiction de la tenue de cette réunion. Nos organisations ne peuvent pas rester sans réagir face à ces extrémismes montants et la banalisation du racisme et de l’islamophobie.

Nous organiserons samedi 21 février , à la même heure que la réunion de Génération Identitaire une action symbolique pour promouvoir un modèle de société apaisé et solidaire.

Notre France n’est pas celle des extrémismes et de la haine. Nous appelons à la mise en œuvre de politiques efficientes et d’actions favorables au vivre-ensemble, à la sensibilisation de toutes les égalités, à l’accès à l’éducation pour tou-tes, à l’écoute de tou-tes les citoyenn-es. La tolérance reste une de nos valeurs essentielle.

C’est dans cette démarche pacifique que nos organisations se donnent rendez-vous fleur à la main :

 Samedi 21 février 2015 à 15h, parc des droits de l’Homme à Villeurbanne 

rue du 1° mars 1943/rue du 4 août 1789 – (métro ligne A station Flachet)

Nous invitons chacun-e, toutes les forces progressistes à se joindre à nous afin de répondre à ce meeting de haine.

Yves DURIEUX, Coordination Politique Départementale EELV Rhône.

Affaire Zémorda KHELIFI (EELV) Vs Identitaires.

Tout est dit !

L’affaire fait du bruit ! Zémorda KHELIFI, au nom du Rassemblement Citoyen EELV-FdG a demandé lundi 16 février au Maire de Villeurbanne l’annulation d’une réunion publique du groupe extrémiste Génération Identitaire dont le slogan était « Ici c’est Lyon, pas l’Algérie #anti-racailles ». Elle est aujourd’hui la cible d’insultes à caractères racistes et menaces de mort.

Zémorda KHELIFI élue EELV à Villeurbanne.

A ce jour le meeting de ce groupe identitaire est toujours autorisé. Jean Paul Bret, Maire de Villeurbanne dans un courrier envoyé à Zémorda KHELIFI l’a informée que bien qu’il ne partage en rien les opinions de ces groupuscules d’extrême droite, il était tenu au respect de la liberté d’opinion dans la mesure où celle-ci ne menaçait pas l’ordre public. La décision revient donc maintenant au Préfet.

Au-delà de cet épisode grave en raison des menaces de morts prononcées à l’encontre d’une citoyenne et une élue, le recul m’amène à penser que la paix civile en France pourrait être menacée.

L’affaire Charlie Hebdo si proche encore, l’attentat de Copenhague, la profanation du cimetière juif de Sarre-Union,….et tant d’attaques quotidiennes à caractères antisémites, islamophobes, homophes…sont commises chaque jour dans notre pays, et également à Lyon.

La bête immonde se prépare !

Ces groupes identitaires surfent sur l’inquiétude des Français, sur la perte de repères que nous rencontrons, sur la désespérance face à une gauche qui s’égare dans le libéralisme…la bête immonde se prépare. Dans le quartier de St Jean à Lyon, on sait la présence des locaux de ses identitaires, où ils se retrouvent. L’ambiance est très tendue dans ce quartier au cœur du centre-ville de Lyon.

Allons-nous rester passifs ? Terrorisés ? La marche du 11 janvier à démontré que suite à une attaque terroriste et pour la défense du droit d’expression, les Français pouvaient faire peuple. Il serait temps que cet esprit du 11 janvier pénètre aussi ceux qui n’étaient pas à la manifestation.

Il serait temps qu’on se réveille face aux dangers de la montée de l’extrême droite et ses divisions de groupuscules qui ne manqueront pas d’apporter leur contribution musclée pour les sales besognes et les mauvais coups.

La République nous appelle !

_republique_m.jpg

Il serait temps qu’on renvoie dos à dos les terroristes de tous poils qui ne supportent pas la démocratie et les valeurs de Notre République. La République nous appelle ! Elle est notre bien commun, ses valeurs sont celles qui peuvent nous rendre plus grands que nos propres vies.

Refusons en bloque et sans discussion les explications pleurnichardes qui justifieraient à certains de voter pour le FN.

Refusons la peur qui peut nous gagner, soyons droits dans nos valeurs d’amitié, de solidarité avec « l’autre ».

Luttons pour une transition politique écologique seule capable de donner du travail, de proposer un modèle économique vertueux qui nous tournera vers l’espoir, la prospérité et la paix.

Et Viva la Vélorution !

L’indemnité kilométrique déjà adoptée par les députés, vient d’être également avalisée par les sénateurs. De quoi s’agit-il exactement ? Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, le projet d’indemniser le trajet effectué en vélo 0.25 € le kilomètre entre le domicile et le travail.

Cette proposition fait suite à une expérimentation menée par l’ADEME qui a mis en valeur que compte tenu de l’indemnisation, plus du double de salariés a utilisé un vélo pour son trajet domicile/ travail…plus qu’encourageant. Même si l’indemnité est plafonnée dans le projet à 55 € par mois, elle n’en reste pas moins qu’un puissant levier pour nous mettre en selle.

Rêvons un peu !…un grand nombre de salariés se décident à acheter un vélo ou à retrouver celui oublié depuis quelques années au fond du garage…De cette pratique régulière, on va :

– diminuer les risques de maladie cardio vasculaire et lutter efficacement contre l’obésité et ses graves conséquences,

– en diminuant la circulation automobile et ses rejets dangereux, on va également assainir l’air de notre agglomération. Moins de maladies respiratoires, moins d’accidents, moins de dépenses de santé…

– faire des économies de déplacement (achat de véhicule ou son renouvellement, carburant, entretien) voir même gagner un peu d’argent : 55 euros x 11 mois de travail, cela fait plus de 600 € par an !!

Dans notre Métropole, il est donc temps d’anticiper et d’accompagner l’application de cette loi qui aura un succès à coup sûr très important.

Plutôt que de faire des études sur un possible anneau des sciences un des plus grands travaux inutiles et couteux de la fin de parcours de G. Collomb, véritable aspirateur à voitures, à pollution, et à fric….il faut au contraire informer les habitants de cette mesure, la promouvoir, l’accompagner par la création d’artères cyclables, organiser le stationnement des vélos etc…

Si Lyon a été une ville qui résista jadis à la Révolution, elle sera peut-être la première à faire sa Vélorution !

 

Feuille de route écologiste du Gouvernement : à revoir !

Le Gouvernement a annoncé ce mercredi 4 février sa feuille de route en matière d’écologie pour l’année 2015. Parmi les mesures annoncées la mise en place d’un certificat de la qualité de l’air et l’aide à l’achat de véhicules électriques et Hybrides.

Source ; Le Parisien

 

Un pas en avant après plusieurs pas en arrière ;

Le Gouvernement met en avant sa volonté d’amélioration de la qualité de l’air après avoir augmenté la TVA sur les transports publics, quelle cohérence ?

Prime pour l’achat d’un véhicule particulier, et diminution des dotations de l’Etat aux collectivités et donc aux transports collectifs, quelle cohérence ?

Plus que jamais la nécessité de sortir du tout diesel est forte. Plus de 42000 décès prématurés par ans sont constatés en raison de la mauvaise qualité de l’air dont les particules issues des moteurs diesel sont responsables.

A Lyon et dans la Métropole, la place accordée à la voiture est encore trop importante et la qualité de l’air est souvent mauvaise. On constate que le SYTRAL peine à faire face aux nécessaires investissements pour développer le réseau et assurer la maintenance des équipements existants.

Le gouvernement entend accélérer la sortie du diesel et favoriser les « transports et mobilités durables ».

Il est donc urgent de revoir le paradigme de l’automobile particulière. Pour cela il est nécessaire d’aligner le prix du diesel sur celui de l’essence sans plomb, de soutenir le développement des transports en commun dans les agglomérations, d’encourager la politique régionale de déplacement en TER, de revoir le développement de l’urbanisation des villes en renonçant à l’extension des villes par des lotissements de maisons individuelles génératrices de longs trajets pendulaires en véhicules particuliers.