Voyages vers l’enfer

J’ai eu l’occasion hier vendredi 30 janvier de rencontrer Mourad BENCHELLALI au local d’EELV à Lyon, où il est venu présenter son parcours aux militants écologistes présents. Soirée réussie par bien des aspects. Tout d’abord la rencontre avec Mourad, homme simple, réservé, réfléchi, presque timide. Influencé par un frère ainé très religieux, Mourad n’a pas vingt ans quand il part en juin 2001 en Afghanistan rejoindre les camps d’Al-Qaïda. La suite on la connaît ; les attentats contre le World Trade Center de New-York, l’intervention occidentale en Afghanistan, son arrestation et sa détention à Guantanamo pendant près de trois ans.

Puis par son témoignage. Malgré un ton presque monocorde et réservé, ce témoignage a raisonné de manière très importante pour nous tous, une vraie rencontre, forte, vraie. Comment un jeune « beur » de Vénissieux comme ils sont des milliers, peut partir un jour faire le Jihad ? Mourad témoigne de sa méconnaissance à l’époque du Coran, le manque d’informations sur la situation en Afghanistan , l’influence des autres, l’envie d’un moment d’aventure et de dépaysement. Forcément on ne peut pas s’empêcher de faire un rapprochement avec les auteurs des attentats en France contre Charlie Hebdo et le supermarché Cacher en janvier.

« Je suis parti sur les conseils de mon frère. Je suis ni un terroriste ni un djihadiste mais un jeune qui s’est fait embrigader ».

Mourad explique simplement pourquoi les jeunes magrébins se sentent plus musulmans que Français…que la plupart comme lui à leur âge n’ont pas de connaissances, et que bien peu ont vraiment lu le Coran. Ils sont un peu paumés dans une société qu’il ne reconnaissent pas et qui finit par les mettre à l’écart. Moment fort quand il explique que pour ces jeunes la laïcité est considérée par eux comme une atteinte à  l’Islam.

Mourad ne fait pas que raconter son parcours, il propose des solutions pour que nos jeunes ne basculent pas dans l’extrémisme. Pour lui par de discours Républicain, pas de rappel sur les règles de la laïcité…plutôt une approche religieuse. Point par point, lecture du Livre à l’appuie, démontrer ce qu’est l’Islam, démonter les mauvaises interprétations de l’Islam.

Enfin Mourad parle de son incarcération. A Guantanamo, mais aussi en France à la suite de son extradition. Son isolement en prison, la pression de la police et de la justice sur sa famille. Il insiste sur le fait qu’avec le traitement qu’il a subi pendant plus de cinq ans, il aurait pu lui aussi finir par devenir un vrai terroriste, une bombe à retardement.

Nul doute que cette rencontre laissera à ceux venus l’écouter le souvenir d’une parole sincère. Pour mieux connaître le parcours de Mourad Benchellali :

http://livre.fnac.com/a1855217/Mourad-Benchellali-Voyage-vers-l-enfer

http://www.rue89lyon.fr/2014/09/05/mourad-benchellali-ex-detenu-de-guantanamo-en-route-le-djihad/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *