Sénatoriales, avec Raymonde PONCET, la surprise peut venir de la Croix Rousse.

Source ; Le Progrès

Ceux qui se souviennent de l’émoi à la mairie du 4ème arrondissement provoqué par Raymonde PONCET EELV lorsqu’elle a battu dans un duel mémorable de second tours le maire de l’arrondissement M. Dominique BOLLIET,  lors des dernières élections cantonales, se disent qu’avec cette candidate, la surprise peut encore venir de la Croix Rousse.

Ses adversaires la redoutent,

ses électeurs la chouchoutent !

et oui notre conseillère générale ne manque pas de qualités en effet : véritable militante de terrain, elle fait campagne sans relâche, et ne compte pas sa peine pour convaincre les électeurs. Souvent sur le marché boulevard de la Croix Rousse ou sur le boulevard des canuts, elle est là. Elle connaît la vie des gens, elle les aime, et ça ce n’est pas rien ! Si son rôle n’était que de convaincre, sa mission d’élue serait incomplète, c’est aussi une femme de dossier. Les dossiers du Rhône elle les connaît et c’est une élue qui sait se faire comprendre.

Le programme de la liste EELV pour le sénat :

1. combattre la baisse des dotations aux collectivités locales
2. défendre l’égalité des territoires
3. promouvoir des équipements de proximité utiles et durables
4. soutenir la conversion écologique de l’économie
5. rester fidèle aux principes de solidarité, d’équité, de partage des richesses et des ressources.

Raymonde PONCET mène donc la liste écologiste aux élections sénatoriales du 28 septembre, c’est un bon choix. Elle peut faire bouger les lignes ; les grands électeurs de gauche auront-ils envie de soutenir la candidature de Gérard COLLOMB le cumulard de la République qui ne ménage pas son soutien à la politique du Gouvernement ? Les grands électeurs des petites communes souhaiteront-ils apporter leurs voix à ceux qui construisant la métropole les renvoient dans un département croupion de 300 000 habitants ? et même les grands électeurs de droite cautionneront-ils tous comme un seul homme la liste UMP alors même qu’elle a été publiquement contestée par les caciques de l’UMP ?

Et s’ils avaient envie de faire un pied de nez aux représentants de la profession, les éternels candidats à tous les postes et marquer un soutien à la seule femme tête de liste du département, une femme engagée auprès de tous et debout dans ses convictions ?

Les Croix Roussiens le savent, le vent du changement à Lyon part du gros caillou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *