Monthly Archives: mai 2014

VIARHONA ; un beau projet en devenir.

Magnifique projet lancé il y quelques années, la VIARHONA prend forme. Son objectif ? Que chacun puisse parcourir en vélo un parcours le long du Rhône du lac Léman en Suisse jusqu’aux plages du Languedoc ou Saint Louis du Rhône en Camargue. La VIARHONA c’est 700 kms de voie cyclables le long du Rhône. Retrouver le fleuve, ses paysages parfois surprenant de beauté, prendre le temps de visiter, de redécouvrir des lieux avec un mode doux…et pourquoi pas partir en vacances dans le sud en vélo ? Pour les plus jeunes ou les plus entraînés, l’idée pourrait devenir réalité…Sauf qu’entre Lyon et Givors  il y a une rupture de voie. Pendant 27 kilomètres, c’est la voie…ferrée qui s’impose ! La VIARHONA déraille.

De discussions en discussions, rien ne semble pour l’instant se dessiner. Le collectif Valve, bien connu pour défendre les droits des cyclistes propose une solution : «construction de la passerelle de la Traille de Gerland à Oullins puis tracé « rive droite » du Rhône. Bref, une solution également pour les cyclistes du quotidien»

La VIARHONA est plus qu’une simple piste cyclable, c’est la réappropriation du temps, d’un rythme plus lent où chacun peut se retrouver. C’est aussi une redynamisation de territoires souvent ruraux et l’amélioration de l’offre touristique locale..

Alors un effort messieurs et mesdames les élus, il faut résoudre la situation de ces derniers kilomètres qui nous manquent ! Faites que cette formidable idée se réalise dans sa totalité, qu’elle soit une belle réussite.

Piscine du Rhône ; le prix de l’haut de gamme !

Les travaux avancent et dessinent ce que va devenir la piscine du Rhône ; un immense espace d’attractions aquatiques. Le 30 juin elle pourra ouvrir ses portes au public. Cette piscine construite en 1967 avait beaucoup vieillie et sa rénovation devenait nécessaire. 92000 entrées l’an dernier dans cet établissement qui est ouvert deux mois par an, soit une moyenne d’environ 1500 entrées par jour, ce qui est très important et justifie ses travaux. Lyon aura donc une piscine qui correspond aux normes actuelles, tant mieux. De ces surprises aquatiques de la piscine version 2014, la municipalité vient de nous dévoiler une autre surprise ; le prix d’entrée à 8 € ! Soit une augmentation de 135 % de quoi surprendre le baigneur.

Les réactions sur les forums lyonnais se déchainent.

Chacun va de son commentaires, ça chauffe fort sur le net, du tarif on en arrive vite à la fréquentation, et aux nombreux problèmes de comportements en accroissement important ces dernières années. L’été dernier la piscine avait même fermé en réaction à l’agression d’un membre du personnel, les cars de police qui stationnaient devant l’entrée venaient aussi démontrer que la situation était tendue. S’il est vrai que la situation au bord des bassins est devenue à certaines heures extrêmement tendue, il faut en chercher les causes :

Le plan piscine tombé à l’eau !

« Lyon trop fort, trop sport – Nous lancerons un grand pôle loisir qui se concrétisera par la réalisation d’un centre aquatique ludique dans le Parc Sergent Blandan en bordure du boulevard des Tchécoslovaques. – Nous bâtirons une nouvelle piscine au Confluent réunissant les trois fonctions modernes de ce type de centre : la natation, le bien-être et l’espace ludique. – Nous réhabiliterons la piscine du Rhône avec un bâtiment intérieur, un bassin extérieur chauffé de 50 mètres utilisable toute l’année, un espace évènementiel qui accueillera une patinoire mobile l’hiver. »

Ses promesses n’engagent par M. Collomb et le projet du plan piscine de l’élection municipale de 2009 n’ont pas été toutes tenues ; pas de bassins au parc Blandan, pas plus à la Confluence, la darse servant uniquement de lieu de baignade aux canards.

Le succès de la première phase de la piscine.

Le journal le Monde du 4/5.08.14 « A Lyon les piscines débordements » s’est fait l’écho de la situation. En effet l’été dernier une première partie rénovée de la piscine était proposée au public. Ces installations ont rencontré un vif succès. La conséquence a été que le public venu plus nombreux est aussi resté plus longtemps dans l’établissement. Ce niveau de fréquentation rend la piscine inaccessible à d’autres baigneurs qui attendent dehors. La chaleur, l’attente ; un cocktail explosif.

L’accroissement de la population à Lyon l’été.

La population lyonnaise a cru ces dernières années, le nombre de gens ne partant pas en vacances également. Cette population souvent jeune et familiale est à la recherche d’un lieu de détente pour fuir les appartements lors de forte chaleur. La piscine du Rhône assez facile d’accès est un lieu idéal, son prix l’était aussi. La cohabitation entre une clientèle lyonnaise d’habitués et pour partie une population plus jeune et moins intégrée a entrainé des « incivilités » entre visiteurs et personnels de l’établissement.

La réponse du maire : Taper fort pour dissuader les fauteurs de trouble.

Réponse surprenante de la part d’un élu de gauche. Les indésirables sont priés d’aller voir ailleurs. On pouvait regretter de sa part la politique d’ouverture des centres commerciaux, on était dernièrement surpris par la hausse du coût des activités périscolaires à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, va-t-on devoir maintenant supporter la politique du prix d’exclusion ?

Il y a plus de cinquante Edouard Herriot dans le mouvement hygiéniste avait ouvert plusieurs piscines à Lyon afin que la population puisse découvrir les bienfaits d’une eau de qualité et se détournent des eaux du fleuve. Gérard COLLOMB voudrait-il entrainer un mouvement inverse ? Le nombre de baigneurs dans le Rhône augmente. Les fins de semaines les lyonnais investissent en famille ou entre amis les bords du fleuve de la hauteur du parc de la tête d’or jusqu’au fonds du parc de la Feyssine et la baignade à cet endroit est devenue normale malgré sa dangerosité. A n’en pas douter avec l’augmentation du prix de la piscine, le fleuve va devenir un repli par nécessité.

Les plus pauvres à Miribel ? On pourrait malheureusement imaginer que dans l’évolution de la ville : aménagement de l’hôtel Dieu en cité de la gastronomie et en centre hôtelier haut de gamme, présence accrue de bateaux de croisière à proximité, développement du tourisme…le maire souhaiterait-il évacuer les indésirables loin du centre-ville ? Ça y ressemble !

Retrouvons un vrai projet municipal.

Encourager le tourisme, valoriser l’image de la cité ne doivent pas être des actions incompatibles avec la qualité de vie, la qualité de ville de tous les habitants, au contraire. Montpellier, ville dont les revenus par habitants sont bien plus faibles qu’à Lyon réussi le pari d’une ville universitaire, économiquement dynamique, culturellement agréable et accessible à tous, pourquoi la mairie de Lyon fait-elle un choix opposé ? Il est nécessaire d’investir pour la jeunesse de notre ville, et surtout à un moment de l’année où se sont ceux qui en ont le plus besoins, qui restent à Lyon. Des ouvertures de piscines, peut-être moins haut de gamme mais moins chères, des équipements sportifs disponibles, des médiathèques ouvertes l’été…de quoi retrouver du bien vivre en ville, du bien vivre ensemble.

 

Parlement européen, entre conservatisme et nationalisme.

Résultats attendus, pourquoi s’en étonner ? Le Front national fait un exploit, c’est navrant. Mais plutôt que de condamner ses électeurs de plus en plus fidèles, peut-être faut-il se poser les bonnes questions. Comment une partie importante des Français se détourne de la construction européenne et préfère un mouvement politique qui préfère des solutions nationales ?

La construction européenne est devenue une structure de plus en plus technique, elle est l’affaire de spécialistes, et apparaît de plus en plus éloignée des préoccupations quotidiennes ; le FN avec ses solutions simples et simplistes, raconte un roman français pourtant achevé il y a bien longtemps mais qui fait écho chez bon nombre d’électeurs.

Les partis français dits « de Gouvernement » ont trop souvent accablés la Commission européenne des maux que rencontre la France ; l’UMP a-t-elle tenue compte de ses échecs à l’élection présidentielle ? Pas vraiment, et ses dirigeants se gargarisaient il y a encore quelques jours de leurs résultats en trompe l’œil aux élections municipales. Le PS dont la politique gouvernementale est rejetée par une immense majorité de français, les politiques en zigzag menées depuis deux ans ; un coup on tape sur les entreprises, le lendemain on les flatte et on matraque les ménages ; une politique de louvoiement incompréhensible. Europe Ecologie Les Verts a probablement brouillé son image en tergiversant sur sa participation ou non au Gouvernement et est passée d’un parti positivement européen et novateur à un mouvement d’élus à la recherche d’une martingale électorale. Enfin le Front de Gauche est probablement à la recherche d’un socle électoral moins volatile partagé entre le discours sincèrement de gauche de son leader et le chant populiste du FN.

L’Europe ; grand espace de valeurs communes, qui se protège des agressions économiques extérieures, qui s’engage à long terme dans une transition énergétique, qui construit des projets industriels communs, qui utilise les ressources financières au service des entreprises et de l’emploi en Europe, qui bannit le dumping fiscal et le secret bancaire, qui fait valoir un droit social européen est plus que jamais nécessaire. Malheureusement le rejet de la politique libérale menée en Europe a toutes ses chances de continuer puisque les européens ont voté en majorité pour eux. Si ce n’est Jean Claude Juncker qui prend la tête de la Commission tant son image liée à la politique du secret bancaire Luxembourgeois est rejetée, un autre prendra sa place, et le risque d’une continuité de la politique actuelle en Europe est fort.

Pédagogie et actions ne devraient-elles pas être les mots d’ordre des partis modérés ? Expliquer clairement les enjeux, ne pas confisquer le débat, pas de condescendance envers les préoccupations quotidiennes des français….relancer une politique européenne forte, avec des projets fédérateurs et ambitieux, capables de redonner du sens à ce beau projet. A n’en pas douter si le débat Européen a été tronqué avant les élections, il est fort possible que le score du front national le remette maintenant à sa juste place ; la première.

Dimanche choisir une Europe…

Le choix d’un modèle Européen n’a jamais été aussi important depuis la création de l’Europe et de l’élection des députés au Parlement européen. La crise économique, les combats à nos portes, le choix d’un modèle énergétique… ont bouleversé le modèle des cinquante dernières années. Les Français doutent de l’Europe comme ils doutent de leur avenir.

Pour une Europe de qualité

Il est temps de remettre de la transparence et de la démocratie en Europe, en supprimant les structures telles que la « Troïka » (Banque Centrale Européenne + Fonds monétaire international + Commission Européenne) en supprimant l’action des lobbies au profit du débat et du vote public des parlementaires européens.

Objectif de 0 carbone en 2050, par la réduction de nos émissions de CO², sortir des énergies fossiles et favoriser le développement de la part du renouvelable dans la production d’énergie.

Préservation du patrimoine naturel.

Une Europe sans OGM, sans gaspillage alimentaire, qui promeut l’agriculture biologique et les circuits courts.

Un accès à la santé pour tous avec la mise en place d’un dispositif universel d’accès aux soins pour tous dans toute l’Europe.

Encourager et développer les entreprises innovantes, supprimer les projets inutiles et couteux

Harmonisation par le haut du droit du travail.

Pour une Europe sans conservateurs

Rejetons ceux qui depuis plusieurs décennies nous conduisent et finissent par faire de l’Europe le bouc émissaire de nos problèmes. Le Parti Populaire Européen s’apprête à mettre à la tête de la Commission M Jean Claude Junker ancien premier ministre luxembourgeois, celui qui à favorisé le secret bancaire ! Le PPE est d’accord pour signer avec les Etats Unis le traité transatlantique (TAFTA) qui fera que nous devront accepter des produits américains tels que le bœuf aux hormones, les OGM, le poulet au chlore etc. Le PPE est favorable à  la subvention de nos exportations vers les pays les plus pauvres, ce qui détruit leur économie, précipitant leur force vive sur des bateaux à la recherche d’un avenir.

 

Rythmes scolaires ; une belle occasion manquée.

 

L’annonce de la modification des rythmes scolaires avait été faite lors de la campagne présidentielle par François Hollande. Vincent Peillon, déjà pressenti pour devenir ministre de l’Education nationale avait alors esquissé ce qui allait devenir la mesure la plus importante de son passage dans ce ministère.

La réforme était de taille ; refondre les rythmes scolaires de manière à permettre une meilleure prise en compte des rythmes biologiques de l’enfant et d’offrir à tous les enfants des activités périscolaires de qualité. Pour parvenir à ces objectifs ; il était nécessaire que les enfants viennent en classe le mercredi matin ou le samedi matin, ainsi le temps de travail scolaire serait mieux réparti sur la semaine avec des journées de travail plus courtes. A ces heures de cours viendraient s’adjoindre des activités dites périscolaires dont le choix était laissé aux équipes municipales en fonction des situations locales.

Une belle occasion ! On allait permettre en plus d’une amélioration de la répartition du travail scolaire, d’offrir à tous les enfants une ou des activités périscolaires. Ces activités ne devaient en aucun cas être de la garderie améliorée, mais être de véritables activités de découvertes et d’apprentissage dans des domaines qui s’ils n’étaient pas pédagogiques au sens propre du terme n’en auraient pas eu moins des vertus d’éveil et de formation oh combien importantes dans la construction d’un enfant. Dans une grande agglomération comme la nôtre avec un nombre impressionnant d’associations, d’acteurs du système culturel, artistique ou encore sportif on avait là une occasion incroyable d’offrir à ceux qui n’ont habituellement que l’écran de la télévision ou de la console, des activités de qualité.

Malheureusement cette réforme ambitieuse et nécessaire s’est heurtée à un calendrier électoral et aux freins des conservatismes. Au calendrier électoral : les élections municipales étaient l’occasion d’un débat proposition contre proposition, d’associer un maximum de concitoyens au projet notre jeunesse. Le débat fût bien différent ; suivant les communes, on a assisté au pire ; à des combats de la droite contre la gauche, ou comme à Lyon à un non débat, le Maire refusant de s’exprimer largement sur le sujet. Au conservatisme : le mercredi matin ou le samedi matin redeviendrait un jour d’école, les enseignants après avoir contesté les différentes mesures contre l’école prises par le Gouvernement de Nicolas Sarkozy étaient mis devant leur choix. Allaient-ils faire le choix de l’enfant ou celui d’un planning personnel plus confortable ? Aux parents qui ont les moyens matériels de faire pratiquer dès le mercredi matin des activités à leurs enfants, et qui auraient dû réaménager leur organisation personnelle.

La proposition de la mairie de Lyon est indigne ! La répartition du temps scolaire qui devait s’améliorer est pire qu’avant. Les heures de cours se concentrent davantage sur le début de semaine ; lundi, mardi, mercredi matin, jeudi, et vendredi matin. Sont placées uniquement le vendredi après-midi les heures consacrées au périscolaires, en fin de semaine donc. Ainsi le déséquilibre entre le début et la fin de semaine est encore plus marqué, à l’inverse de la réforme annoncée. Toujours pire ; le coût pour les familles apparaît comme une provocation ; de 2 à 19 euros par mois alors que c’était initialement annoncé pour être le coût annuel !

Dommage que de telles propositions viennent d’une majorité municipale de gauche. On devait mettre l’école au rythme de l’enfant, elle est encore plus qu’avant au rythme des adultes. Ce projet doit être validé par le Conseil des écoles, souhaitons qu’une majorité se prononce pour un projet qui ait un vrai sens pédagogique, un vrai sens pour l’avenir de nos enfants.